Classic Channel Regatta – Rapport 2009

MutinL’édition 2009 constitue un succès à tous points de vue. La météo nous a donné de bons vents, le programme s’est déroulé correctement et les participants ont passé une bonne semaine. «Je n’ai jamais autant apprécié la navigation et la régate, et j’ai rencontré des personnes vraiment intéressantes», «De très bonnes navigations, d’excellentes réceptions en bonne compagnie, difficile de faire mieux! Que le tout semble se dérouler sans efforts en dit long sur tout le travail et l’organisation qui y ont été consacrés», «Le championnat de classiques le plus agréable du monde» sont quelques-uns des commentaires qui nous ont été adressés cette année.

49 voiliers ont participé dont 13 venus de France et un de Hollande. Parmi les français figuraient les voiliers-école de la Marine Nationale Mutin et La Grande Hermine, ainsi que le légendaire Pen Duick si étroitement associé à la mémoire d’Eric Tabarly. Pen Duick, construit en 1898, était l’unité la plus ancienne, tandis que la plus récente était Amélie Rose, la réplique d’un cotre pilote des Iles Sorlingues qui venant à peine d’être terminée parvint tout juste à rejoindre la flotte à Guernesey avant la dernière épreuve de la semaine.

La semaine commença à Dartmouth avec deux journées grandioses de régates dans Start Bay avec des vents de force 3-4, occasionnellement 5. Les prix de ces deux journées, sponsorisés par Pusser’s Rum, furent remis au Royal Dart Yacht Club le Dimanche soir. Une soirée barbecue fut organisée au Vieux Marché de Dartmouth le Samedi soir et un diner en musique s’y déroula le Dimanche après la remise des prix.

channel_raceMalgré l’apparence de prévisions météo clémentes sur l’ensemble de la semaine, une dépression se forma sur l’Irlande, accompagnée d’un bref épisode de coups de vents dans la nuit de Lundi ce qui provoqua un report du départ de la Classic Channel Race à destination de Paimpol. Au moment du départ reporté à Mardi midi le front qui avait apporté le vent et la pluie venait de passer et la flotte prit le départ dans un vent de suroit force 5 ensoleillé – bon vent pour qui veut faire route vers la France! Le vent et le ciel clair persistèrent tout au long du parcours, offrant à la course de merveilleuses conditions de navigation – pour tous les participants ce fut une de ces inoubliables traversées rapides et dans des conditions idéales, au soleil puis au clair de lune. Et pour finir, en se rapprochant de la côte de France la navigation se fit plus exigeante avec les courants, et de courts bords à tirer jusqu’à la ligne d’arrivée entre les roches au clair de lune..

Apres l’arrivée la flotte prit le mouillage d’attente en rade de Paimpol jusqu’à l’ouverture de l’écluse. Le reste de la journée se passa à Paimpol avec en soirée la remise des prix de la Classic Channel Race, sponsorisés par Raymarine, qui furent présentés par le Maire de Paimpol et son adjoint à la Salle des Fêtes sur le port, avant un buffet dinatoire en musique.

brehatDe bon matin Jeudi les voiliers quittèrent le port pour la Classic Round Bréhat Race. Une fois encore les vents étaient cléments avec un suroit de force 4-5 et ce fut pour tous une bonne course. Sur la carte le parcours autour de l’ile semble constituer un périlleux exercice de saute-mouton entre les rochers mais en réalité il est très bien balisé et bien moins mauvais qu’il n’en a l’air, même si le chenal est étroit par endroits et si les roches sont spectaculaires vues de près ! Avec ce bon vent la course prit fin en début d’après-midi et la flotte put mouiller en rade de Bréhat pour quelques heures de détente, de natation et de promenade sur l’ile avant de retourner à Paimpol pou l’écluse du soir.

C’est la première fois que la Classic Channel Regatta se rend à Paimpol et ce fut parfait. Le port offre toute la place voulue pour la flotte et se trouve au centre de cette charmante ville dont l’ambiance et la passé maritime conviennent bien. Qu’il s’agisse de l’équipe municipale, de celle de la Capitainerie ou de celle du Cercle Nautique de Paimpol tous nous manifestèrent un accueil et une assistance charmants. Nous ne doutons pas d’avoir trouvé notre port d’attache naturel en Bretagne.

La traversée en course à destination de Saint-Peter Port à Guernesey dut être annulée faute de vent au départ. Apres un report d’une heure il devint évident que même s’il venait à s’établir il ne permettrait pas à la course de terminer dans les limites imparties, si bien que l’épreuve fut annulée et la flotte fut invitée à rejoindre librement Saint-Peter Port. En fait, le vent fit son apparition dans l’après-midi et après quelques heures de route au moteur la plupart des voiliers purent terminer la traversée à la voile.

winchSamedi, le dernier jour de la Classic Channel Regatta, était aussi le jour de la Classic Round Sark Race sponsorisée par Heritage Group de Guernesey. Le vent était de Sud-sud-ouest 3-4 la plupart du temps ce qui était amplement suffisant pour vaincre les forts courants de marée qui sont une des constantes de toute régate autour de Sercq. Avec toutes les allures nécessaires, du près serré vers la première marque suivi du petit et du grand largue et du vent arrière avant de remonter une nouvelle fois au près, il y eut beaucoup de réglage de voiles à mesure de la progression autour de l’ile.

La dernière remise de prix et la réception de clôture eurent lieu à Castle Cornet qui domine l’entrée de Saint-Peter Port. Une réception fut donnée par les Etats de Guernesey et les prix de la Classic Round Sark Race et du classement général ont été présentés par le Ministre de la Culture et des Loisirs après quoi une réception en musique avec l’orchestre local GU10 initialement prévue dans le parc de Castle Cornet se déroula finalement dans les beaux locaux du Musée Maritime à cause de la pluie – mais uniquement après que les équipages aient avalé leur « fish-and-chips » dehors sous la pluie afin d’éliminer tout risque d’endommager les pièces du musée ! Certains dépensèrent un restant d’énergie à chanter et danser au Yacht Club..
Entre des escales en Angleterre, en France, et à Guernesey, des parcours côtiers et au large, et des réceptions mêlant la simplicité des fish-and-chips à la bonne franquette, l’ambiance anglo-bretonne de la Classic Channel Regatta est unique.

Les organisateurs sont extrêmement reconnaissants à tous nos sponsors, ainsi qu’aux autorités et yacht-clubs qui nous aident et nous soutiennent, sans lesquels la Classic Channel Regatta n’existerait pas.

Bruce Thorogood.
July 25th 2009.

Photos prises lors de la Classic Channel Regatta et reproduits avec l’aimable authorisation de Mike Wynne-Jones, Katrine Gillès de Pélichy et waterlinemedia.com