COMPTE-RENDU DE LA CLASSIC CHANNEL REGATTA 2019

Cette année, la Classic Channel Regatta, qui s’est déroulée du 28 juin au 6 juillet, a été à nouveau une incroyable semaine. Elle fut en plus couronnée de succès avec un temps ensoleillé et un vent nord-est bien établi toute la semaine voire même parfois assez vif.

Tout a commencé avec un vent de Nordet qui a soufflé violemment pendant les jours qui ont précédé la régate. Ceci aura rendu la traversée depuis la France particulièrement difficile pour les équipages francophones venant de Bretagne et de Vendée et affrontant ce même cap pour rejoindre les côtes anglaises. Certains sont même arrivés en retard, mais tous ont parfaitement relevé le défi. En reconnaissance de leur détermination à se rendre au départ de la première régate à Dartmouth, le trophée ” Stormy Weather “, normalement décerné dans l’esprit des longues distances à la voile, a été attribué collectivement à tous les bateaux français qui ont traversés la Manche dans ces conditions éprouvantes. Pour leur redonner des forces, chaque bateau au départ pour le continent reçu un pack de bienvenue composé de vins et de fromages du domaine de Sharpham, produits localement dans la région du Devon anglais.

La « Regatta » a ainsi pu débuter comme à son habitude avec deux jours de régate dans la Start Bay devant Dartmouth. Pour commencer, il y aurait dû y avoir deux courses autour de bouées sponsorisées par Pantaenius, mais bien que le vent fut parfait offrant une excellente première course, il est complètement tombé dans l’après-midi. Le comité de course a alors sagement décidé d’abandonner cette deuxième manche.

Pour la journée du dimanche et le deuxième jour de course, la régate « Salcombe Gin Start Bay »  était prévue dans la baie avec un parcours plus long qu’habituellement. Jouissant de conditions idéales avec un vent nord-est de 4 à 5 nœuds et un ciel dégagé offrant une excellente visibilité, la journée fut un enthousiasmant prologue pour tous les concurrents. Avec ces belles courses aux résultats serrés pendant deux jours, les prix ont ensuite été remis par le PDG de Salcombe Gin, Mr Howard Davies, dans l’atmosphère feutrée et conviviale du Royal Dart Yacht Club. Sous les hourras, le vainqueur général de la course du samedi fut le Contessa 32 dénommé ‘Ella’ qui remporta donc le Trophée Pantaenius.

Une fois à terre, le Yacht Club fut encore une fois le point de ralliement de la régate et de tous ses participants. Pour point d’orgue des activités en commun, comme lors des précédentes éditions, le toujours mémorable dîner des équipages du samedi soir fut organisé dans le vieux marché couvert de Dartmouth. Après un apéritif de bienvenue au Salcombe Gin, près de 400 membres d’équipages se réunirent autour d’un dîner accompagné d’un groupe de jazz et d’un groupe folklorique, le tout avec vin et bière à volonté pour encourager les chanteurs et les danseurs.

Le lundi annonça ensuite le départ de la Lewmar Classic Channel Race avec pour objectif de ralier le port de St Hélier à Jersey. St Hélier était une nouvelle destination cette année, la régate s’étant déroulée à Guernesey lors des éditions précédentes. Malgré des prévisions de vents faiblissants, le Nordet a bien résisté et la flotte a donc pu faire une belle course au portant jusqu’à l’arrivée. Cela à même amené à des acrobaties inédites comme des empannages de spinnaker de nuit pour la plupart des équipages passant au large du feu des Hanois à la pointe sud-ouest de Guernesey. A l’aube du mardi, la course a de nouveau été étonnamment serrée avec de nombreux bateaux régatant de concert alors qu’ils s’approchaient et même franchissaient la ligne dans la baie de St Aubin face à St Hélier. Deux bateaux ont dû abandonner la course pendant cette étape : l’un d’eux a été remorqué jusqu’à Guernesey et, pour une suspicion de crise cardiaque chez son skipper Duco, le voilier néerlandais “Blauwe Zwaan” a été escorté par le canot de sauvetage de St Hélier. Heureusement, les examens à l’hôpital ont révélé qu’il s’agissait de simples calculs rénaux et après quelques jours d’hospitalisation, ils ont pu naviguer à nouveau et rejoindre la flotte à Paimpol. Marjolijn, la femme de Duco, a vraiment été un modèle de courage et de bravoure lorsqu’elle a appelé les sauveteurs et les gardes-côtes et qu’elle s’est occupée toute seule du bateau. C’est pourquoi le comité de course a décidé de lui remettre le Trophée ‘Di Hayles Seamanship’ pour être restée si calme et assurée dans une situation extrêmement stressante. A présent la réputation de Marjolijn n’est plus à faire et beaucoup de skippers plaisantent pour la prendre à leur bord comme ange-gardien.

Le séjour à St Helier a été très bien accueilli par les participants. Tous les bateaux ont été amarrés ensemble sur le grand ponton d’attente du grand quai Albert et la remise des prix pour la Lewmar Channel Race s’est déroulée dans l’ancien bâtiment du terminal de ferry sur les quais. La soirée s’est achevée avec un grand un buffet façon “Street Food ” pour tous les équipages dans l’enceinte du terminal de ferry.

Mercredi arriva le jour de la course pour la traversée de St Hélier à Paimpol. Le vent, un Nordet assez frais avec des pointes à force 5, rendit de cette régate une vraie course de fond au portant pour les voiliers équipés de spis et de grands génois. Par conséquent, tous les bateaux sont arrivés rapidement dans l’après-midi dans la baie de Paimpol et purent se reposer au mouillage en attendant la marée pour rentrer dans le port de charmante ville bretonne.

Pour cette arrivée, les bateaux s’organisèrent pour parader à la queue leu-leu dans le chenal devant la pointe de Guilben et la plage de la Tossen puis dans l’écluse et jusqu’au bassin Nr 1 de Paimpol, accueillis par les acclamations et les applaudissements de la foule et l’incontournable Bagad Pempoul et ses cornemuseurs. Pour l’occasion et célébrer un digne accueil aux participants, un grand drapeau britannique appelé ‘Union Jack’ accroché au-dessus d’un drapeau Tricolore furent élevés au sommet de la plus grande grue de levage du port, offrant une toile de fond impressionnante. Cette arrivée triomphale fut aussi un moment de convivialité grâce au pot d’accueil offert sur le quai devant Maison de Plaisancier une fois les bateaux tous amarrés entre-eux.

Il faut dire que l’accueil des paimpolais pour notre régate et leur hospitalité sont devenus légendaires et leur réputation n’est plus à faire : comme le disait un skipper participant « L’accueil ici, c’est comme de terminer le Vendée Globe sans avoir besoin de faire le tour du monde ! »

Jeudi fut une journée de repos au port, bienvenue pour tous les équipages, leur donnant le temps de se remettre des jours et des nuits passés en mer. Ce fut un temps très apprécié pour profiter des cafés, des restaurants et des charmes de Paimpol. Pour les plus curieux, des visites de la ville furent même organisées le matin et l’après-midi.  Celle du vieux Paimpol a réuni plus de 38 personnes, la cidrerie 18 personnes, l’Abbaye de Beauport 10 visiteurs, le Lycée maritime et son simulateur dernier cri 20 personnes et le musée de la mer 16 visiteurs individuels. Soit plus de 100 personnes qui ont visité ce pittoresque port breton fier de ses multiples facettes. En fin de journée, une remise des prix pour récompenser les meilleurs voiliers de la traversée Saint-Hélier/Paimpol fut alors organisée à la salle des fêtes sur le quai Neuf.

Vendredi matin, la course de l’Île de Bréhat fut retardée pour manque de vent, mais une légère brise nord-est s’installa après environ une heure offrant de parfaites conditions pour dérouler le parcours autour de l’île de granit rose dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Après la course, les bateaux furent invités à jeter l’ancre au sud de l’Île de Bréhat pour pique-niquer avant d’entamer une seconde course plus courte pour revenir à l’entrée de la baie de Paimpol. Soudainement, le vent tomba à l’arrivée et, grâce à de forts coefficients (95), certains bateaux passèrent la ligne de manière parfois peu orthodoxe avec leurs poupes !

Pour clore cette sublime journée, La Danse des Classiques eu lieu dans la baie de Paimpol en fin d’après-midi. Une fois de plus, tous les équipages ont fait preuve de génie et de beaucoup d’humour en paradant en costumes loufoques (super héros, hippies, pirates, miss France…) ou en divertissant les juges avec de la musique live et de la danse sur le pont, avec même un bateau tirant avec un puissant canon sur le bateau du comité et l’enveloppant dans des nuages ​​de fumée !

La dernière journée, celle du samedi, fut de nouveau organisée passée au port. Une course hilarante d’annexes enthousiasma le bassin Nr 1 le matin ! Le principe était simple : deux pagayeurs avec les yeux bandés et un barreur pour donner le rythme… et la direction pour foncer vers la ligne improvisée. Dans l’après-midi, un match de cricket entre l’Angleterre et le Reste du Monde fut organisé en parallèle d’une initiation à la Pétanque en opposant amicalement des triplettes pour la France et la Grande-Bretagne.

Ce fut alors le temps de la dernière remise des prix sur le quai, puis la régate s’est terminée par un mémorable repas des équipage dans la salle des fêtes de la ville, avec beaucoup de chants et de danses, et couronné par un somptueux feu d’artifice.

Force est de constater que cette sublime régate bisannuelle ne cesse de s’améliorer. Le commentaire de l’un des bateaux participant le résume parfaitement : « Au nom de notre bateau, son équipage et moi-même, je tiens à vous remercier pour avoir organisé ce que nous convenons à l’unanimité à bord avoir été la plus belle régate à laquelle nous ayons participé. Et avec plus de 200 années d’expérience de régate cumulée à bord, nous en avons vu quelques-unes ! Le programme était excellent, les lieux magnifiques, l’administration et la gestion de la course impeccables. Meilleurs vœux et au plaisir de vous revoir tous en 2021. »

Et comme un autre skipper a déclaré: « Vous pouvez être sûr que la régate 2019 a été un triomphe. Nous avons passé une semaine en apothéose »

Tous les résultats des régates sont visibles sur https://www.classic-channel-regatta.eu/fr/2019-results/

Des trophées spéciaux ont été remis à :

 

L’esprit de la régate : Kraken II (France)

Le Trophée Doug Briscoe “Stormy Weather” : collectivement à tous les bateaux français arrivés à Dartmouth

Le trophée Dead Eye, pour la meilleure restauration : Cynthia (UK)

Trophée du meilleur marin et de la plus belle navigation Di Hayles : Blauwe Zwaan (Pays-Bas)

Le trophée Pantaenius : Ella (UK)

La prochaine Classic Channel Regatta se tiendra du 5 ou 6 juillet au 14 juillet 2021 et se terminera à Paimpol le 14 Juillet.